Actualités

Retrouvez ici les dernières actualités de l'Apaba et de la filière bio en Aveyron.

Lancement de Paysans Bio d'Aveyron

Paysans-Bio-Aveyron-Lancement
© Olivier Courtil - Centre Presse Aveyron

Paysans Bio d'Aveyron : l'approvisionnement en viande biologique en direct des producteurs aveyronnais

L’association Paysans Bio d’Aveyron, regroupant des éleveurs biologiques aveyronnais, lance son activité d’approvisionnement en viande biologique auprès des restaurants collectifs et magasins spécialisés. Le lancement officiel du groupement s’est déroulé au collège Albert Camus de Baraqueville, le vendredi 16 novembre. Cette rencontre s’est déroulée en deux temps : avec d’abord la visite de la cuisine de l’établissement, suivie d’une conférence de presse réunissant l’ensemble des éleveurs adhérents ainsi que les partenaires de l’association.

Paysans Bio d’Aveyron est une association d’éleveurs biologiques bovins et porcins, qui se sont regroupés en association commerciale pour fournir le marché ½-gros de la viande biologique. Les éleveurs de l’association s’adressent ainsi autant aux magasins spécialisés qu’aux restaurants collectifs. Depuis la rentrée 2018, le groupement approvisionne 15 établissements scolaires et 5 magasins spécialisés, en viande biologique locale. Ainsi, ce n’est pas moins de 30 jeunes bovins qui ont été commercialisés par Paysans Bio d’Aveyron sur les 5 derniers mois.

Paysans Bio d’Aveyron permet aux acheteurs de se simplifier l’approvisionnement en Bio et local. En effet l’association permet d’accéder à une gamme étoffée (viande de veau, jeune bovin, génisse, bœuf et porc) et d’accéder à une régularité dans les approvisionnements tout au long de l’année.

Qualité et traçabilité font partie de l’ADN de Paysans Bio d’Aveyron !

C’est pourquoi les animaux sont exclusivement issus de races à viande et élevés pour atteindre les standards de qualité que l’on retrouve en boucherie. Ils sont tous nés, élevés, abattus et conditionnés en Aveyron. Le conditionnement est réalisé dans l’atelier de découpe de Camarès.

Le collège Albert Camus, au travers de son chef cuisinier Guillaume Goutal, est partenaire de l’association depuis la rentrée de septembre 2018. L’établissement a en effet travaillé pour réduire le gaspillage alimentaire et ainsi disposer de marges de manœuvre afin d’introduire des produits biologiques locaux. C’est donc naturellement que le collège Albert Camus a accueilli la conférence presse de création de Paysans Bio d’Aveyron vendredi 16 novembre dernier. A cette occasion un repas confectionné à partir d’escalopes de jeune bovin a été servi aux élèves, élus et partenaires de Paysans Bio d’Aveyron. Etait notamment présent Jean-Marie PIALAT, Conseiller Départemental du canton de Céor-Ségala.  

Valoriser l'économie locale grâce à l'Agriculture Biologique

En production bovine, la restauration collective permet de valoriser sur le département la production de jeunes bovins, traditionnellement exportée vers l’Italie. Ce débouché permet de valoriser l’économie locale en faisant travailler les outils d’abatage et de transformation aveyronnais. L’Association pour la Promotion de l’Agriculture Biologique (APABA) a aidé les éleveurs du groupement à s’organiser afin d’aborder ce nouveau marché dans de bonnes conditions. Cet accompagnement a été financé par la Région Occitanie, l’Etat et le Conseil départemental de l’Aveyron, le Crédit Agricole Nord-Midi Pyrénées et Interbev.

En plus d’offrir un approvisionnement Bio en circuits courts aux acheteurs, Paysans Bio d’Aveyron propose à ses clients un panel de services : facturation unique, possibilité de répondre à des appels d’offre publics, animation des éleveurs dans les magasins ou restaurants collectifs. Plus largement, pour les restaurants collectifs publics, Paysans Bio d’Aveyron, permet d’atteindre l’objectif affiché de la loi Alimentation : 20% de produits biologiques dans les cantines d’ici 2022.

Témoignage

PBA-Olivier-RAMES-Lancement
PBA-Olivier-RAMES-Lancement

"Paysans Bio d'Aveyron permet aux magasins spécialisés et restaurants collectifs d’être en contact direct avec des éleveurs. Pour cela nous réalisons au maximum les livraisons pour favoriser les échanges et faire le point régulièrement sur les besoins de nos clients. L’association leur permet d’accéder à des produits Bio de qualité, avec une véritable garantie sur l’origine aveyronnaise : tous les animaux commercialisés par Paysans Bio d’Aveyron sont nés, élevés, abattus et conditionnés en Aveyron !"

Olivier RAMES, Coprésident de Paysans Bio d’Aveyron.

Vidéo & Presse


Pour en savoir plus :

 

Réautorisation du cuivre : victoire pour les paysans bio et l’environnement !

logo FNAB

Paris, 28/10/2018. D’origine naturelle, donc autorisé par le règlement biologique européen, le cuivre est aujourd’hui une alternative crédible aux produits chimiques de synthèse dans plusieurs productions agricoles et notamment la vigne. Les autorités européennes viennent de décider de renouveler son autorisation pour sept ans en y mettant des conditions qui permettront de neutraliser les risques et les craintes associés à l’usage du cuivre. (Lire le CP en pdf ici).


La FNAB se réjouit de la réautorisation et accompagnera la réduction des usages demandée par l’Europe mais insiste sur la nécessité d’un soutien public fort pour relever le défi de réduction des doses et sur le besoin de clarifier la situation pour l’avenir.


Une décision qui va dans le bon sens


En maintenant l’autorisation du cuivre pour 7 ans tout en abaissant les doses autorisées à 28 kg sur cette période (soit 4 kg par ha et par an en moyenne sur 7 ans, contre 30 kg pour les 5 dernières années), les instances européennes répondent à la fois aux attentes des producteur-rice-s et aux recommandations de l’agence de santé européenne qui estimait que le cuivre pouvait présenter certains risques pour l’environnement au-dessus de 4 kg annuels par hectare.


« Nous nous sommes battus pour obtenir un lissage des doses autorisées et éviter ainsi de freiner les conversions bio. Si l’Europe avait tranché pour 4 kg par an sans lissage, le secteur aurait été en grande difficulté pour aborder les années à forte pression mildiou où les besoins en cuivre sont plus élevés. Maintenant il va falloir accompagner les producteurs et productrices pour leur permettre de réussir leur récolte avec ces nouvelles doses réduites. C’est un challenge mais, avec le lissage, et un soutien public fort, il est possible à relever » estime Jacques Carroget, secrétaire national viticulture à la FNAB.


Mais qui nécessite un véritable accompagnement public et une projection dans l’avenir


Si on demande aux producteurs et productrices d’améliorer leurs pratiques, il va falloir mettre des moyens pour leur permettre de le faire. « La FNAB demande depuis plus d’un an la mise en place d’un Plan Cuivre transversal qui nous permette d’aborder sereinement la réduction des doses autorisées. Le ministère nous dit qu’une feuille de route sera mise en place en 2019, là encore nous nous réjouissons et nous attendons des moyens financiers pour lui donner corps »  annonce Sylvie Dulong, secrétaire nationale viticulture à la FNAB.


Voir le communiqué de presse « La FNAB demande au gouvernement un plan cuivre » pour les détails du plan cuivre.

______________

Contacts presse :

- Jacques Carroget, vigneron bio et secrétaire national viticulture de la FNAB : 06 75 53 17 42

- Sylvie Dulong, vigneronne bio et secrétaire nationale viticulture de la FNAB : 06 71 94 18 94

 

Retards de paiements : la FNAB saisit le défenseur des droits

logo FNAB
logo FNAB

Paris, 31/10/2018. Le gouvernement annonce depuis un an, un retour à la normale sur le paiement des aides biologiques avant fin 2018, soit le versement effectif de l’ensemble des aides bio 2015, 2016, 2017. A deux mois de l’échéance, la FNAB fait le bilan et s’alarme de nouveaux retards. Communiqué de Presse

Le retour à la normale annoncé pour 2018 n’aura pas lieu

Le gouvernement annonçait dès juin 2018 avoir réglé 97% des aides 2015, mais le traitement des dossiers 2016 patine, confronté à des difficultés inattendues : en moyenne, à ce jour, un tiers seulement des dossiers ont été gérés[1]. L’instruction des dossiers 2017 ne commencera qu’une fois la campagne 2016 achevée. La FNAB ne voit donc pas comment le calendrier pourrait être tenu.

En l’absence de ces aides, les producteurs et productrices bio sont aujourd’hui contraints de contracter des prêts à court terme pour payer leurs fournisseurs ou leurs impôts.

« En tant que chef-fe-s d’entreprise, les paysans et paysannes bio ont construit leur modèle économique sur la base des montants de soutien annoncés en 2014. Depuis lors, non seulement les montants ont baissé, l’aide au maintien a été supprimée, mais qui plus est le soutien restant n’est pas versé. Non seulement la trésorerie de nos fermes est gravement fragilisée mais nos possibilités d’investir, d’innover et de nous développer sont freinées. Qui peut sérieusement gérer une entreprise dans ces conditions ? » s’alarme Guillaume Riou, président de la FNAB.

Le 25 octobre dernier, la FNAB a saisi le défenseur des droits pour qu’il mette fin à cette situation.

Nous demandons la mise en place de moyens exceptionnels pour aider les services de l’Etat à tenir le calendrier annoncé

Il faut maintenir les avances de trésorerie mises en place depuis 2016

Pour pallier ces retards et leur impact sur la trésorerie des fermes, un système d’avances de trésorerie remboursables (ATR) et plafonnées a été mis en place dès 2016. Ces avances, qui devront être remboursées par les producteurs après le versement de la totalité des sommes dues, ont permis de soulager la pression économique générée par cette situation. Il est primordial que ce système soit maintenu et que les remboursements ne soient pas réclamés tant que les aides bio n’ont pas été versées. De même, si le calendrier 2018 n’est pas tenu la FNAB demande la création d’une ATR pour 2018.

_______________________


[1] En Centre-Val de Loire 50 % des aides 2016 ont été payées, 25 % en Lorraine et en Champagne-Ardenne, 32 % en Alsace, 40 % en Bourgogne-Franche-Comté. En Auvergne Rhône-Alpes, en Bretagne et en PACA, des problèmes techniques inattendus ralentissent fortement les versements 2016.


 

L’ETAT ABANDONNE LE DEVELOPPEMENT DE LA BIO EN OCCITANIE !


appel-a-manifestation_Bio-Occitanie
appel-a-manifestation_Bio-Occitanie


APPEL A MANIFESTATION

JEUDI 1er NOVEMBRE 2018 à 11h

Préfecture de Région – Place St Etienne à Toulouse

 Téléchargez le flyer ici

Alors que le gouvernement annonce sa volonté de doubler les surfaces et le nombre de producteurs bio d'ici 2022, ses services divisent le soutien au développement de la bio par 3

MOBILISONS NOUS POUR SAUVER LE DÉVELOPPEMENT DE LA BIO EN OCCITANIE !

Bénéfices Bio
Bénéfices Bio

L’État doit se donner les moyens de ses ambitions et répondre ainsi à la demande des citoyens qui réclament une agriculture saine pour les Hommes et l'environnement;

Pour rappel, la Bio, c'est 25% de cancers en moins, de 20% à 60% d'emploi en plus, 100% de pollution en moins par les pesticides de synthèse dans l'eau, l'air et les sols...

Et pourtant, l'Etat abandonne les financements au développement de la Bio !

Téléchargez l'infographie ici

REJOIGNEZ LA MANIFESTATION

Nous invitons tous-tes les producteurs-trices bio, toutes les organisations agricoles qui œuvrent pour un véritable changement de modèle agricole, toutes les organisations environnementales ainsi que les citoyens à venir manifester le jeudi 01 novembre à 11h devant la préfecture de Région (Place St Etienne à Toulouse).

Nous déposerons une gerbe de fleurs sur la stèle commémorant « Le soutien de l’Etat au développement de la bio en Occitanie » à 12h

A la suite, Pique-nique partagé.

Téléchargez le communiqué de presse ici

 

Lettre ouverte de l'Apaba : L'Etat abandonne la Bio en Aveyron !

Vous avez raison Monsieur Hulot, l’Etat abandonne l’environnement et plus spécifiquement l’agriculture biologique

Alors que de nombreuses études démontrent les effets nocifs des produits phytosanitaires pour la santé humaine et l’environnement,

Alors que la population française indique jour après jour vouloir plus de produits bios et locaux,

Alors que la disparition de papillons (la moitié de la population en 20 ans), d’abeilles (37 % en 15 ans), d’oiseaux des champs (30 % en 15 ans) et d’insectes terrestres (80% en 25 ans) inquiète considérablement la communauté scientifique,

Alors que les résultats tant environnementaux qu’économiques de l’agriculture biologique sont reconnus par l’ensemble de la profession agricole et de la société,

Alors que l’utilisation de produits phytosanitaires croit chaque année entre 10 et 14 % depuis 10 ans (bien que le plan ecophyto, qui a coûté des centaines de millions d’euros pour inventer des techniques qui existent déjà chez les bios, visait la diminution de moitié de cette consommation),

Nous constatons que nos élus restent insensibles à toutes ces voix qui demandent un engagement fort pour le développement de l’agriculture biologique et l’arrêt du glyphosate et que le gouvernement prend des mesures diamétralement opposées aux attentes des français. Voici quelques faits :

  • L’arrêt des aides au maintien en agriculture biologique (annonce du retrait de l’Etat en 2017, maintenues par la Région en 2018)
  • Les retards considérables de paiement des aides à la conversion (2 à 3 ans de délai). Après de multiples avertissements sur la consommation de celles-ci supérieure aux prévisions, l’Etat les a tout de même abondé pour garantir ses engagements.
  • La diminution drastique des subventions aux structures qui organisent collectivement les producteurs afin de livrer la restauration collective en produits bios locaux. En Occitanie : l’enveloppe dédiée aux différents réseaux soutenant l’agriculture biologique a été divisée par trois en deux ans alors que le nombre d’agriculteurs augmentait de 20 % sur la même période. Interbio Occitanie (qui regroupe tous ces réseaux) a interpellé le Préfet de Région sur cette question en juin dernier, sans avoir jamais eu de réponse…
  • Bien que les bios représentent 14 % des agriculteurs occitans, les fonds spécifiquement dédiés à l’agriculture biologique n’atteignent que 4 % de la totalité du budget agricole octroyé par l’Etat en région (la Région Occitanie arrive à peu près à la même proportion).
  • Le retrait de l’objectif de 20 % en produits bios dans la loi Egalim qui fait suite aux états généraux de l’alimentation
  • Le refus des amendements portant sur l’interdiction du glyphosate en 3 ans dans la même loi

 

Alors, à qui veut-on faire croire que l’on souhaite le développement de l’agriculture biologique ?

En Aveyron, les mêmes constats se multiplient :

  • Des représentants de l’Etat se sont engagés à intervenir à notre Assemblée Générale et se sont excusés la semaine précédente, sans présenter de remplaçant,
  • Cette année, les subventions de l’Etat ont été diminuées de 86 % pour parvenir à 4,30 € par ferme bio aveyronnaise par an (ce n’est même plus une paille, c’est un cure-dent !). L’Etat s’est particulièrement retiré des actions de structuration des filières. Ce sont donc les groupements de producteurs, qui s’organisent pour approvisionner les distributeurs et la restauration collective en produits bios locaux, qui ont été les plus touchés par cette décision. A croire qu’il serait gênant qu’ils puissent atteindre l’objectif des 20%...
  • Devant cette annonce, nous avons interpellé la Préfète de l’Aveyron et les différents députés durant l’été. Tous nous ont fait le plaisir de nous recevoir et se sont engagés à nous transmettre une explication sur ce sujet. Malgré une relance début septembre, nous attendons toujours une implication de leur part sur cette questio. Le silence est de mise…

Entre les discours et les actes, il y a toujours une différence. Force est de constater que, pour le bio, il s’agit d’une véritable antinomie !

Aujourd'hui l'utopie a changé de camp : est utopiste celui qui croit que tout peut continuer comme avant...

APABA, les Bios de l’Aveyron

Téléchargez la version pdf ici

 

Rencontres départementales de l'Apaba

Le développement de l'Agriculture Biologique vous intéresse ?

Nous vous attendons pour exprimer vos attentes et vos besoins pour l'année 2019.

Rencontres apaba
Rencontres apaba

L'Apaba est l'association qui regroupe et accompagne les producteurs bio du département sur les aspects techniques et sur l'organisation des filières bio. Nous organisons des rencontres afin de donner la parole à tous les acteurs engagés dans l'Agriculture Biologique.

Vous aurez donc l'occasion de :

  • vous exprimer sur les problématiques des filières bio et sur vos attentes

  • construire ensemble des actions adaptées à vos besoins

  • rencontrer les acteurs bio de votre territoire autour d'une collation

4 RDV ouverts à tous les professionnels de l'Agriculture Biologique en fonction de votre activité

Ces rencontres sont ouvertes à toutes et à tous. Nous vous proposons donc 4 rendez-vous au choix en fonction de votre activité et/ou de votre secteur. Merci de confirmer votre présence au 05 65 68 11 52.

  • Rencontre "Communication"

    Mardi 16 octobre - 14h - Maison de l'Agriculture, salle 1 - RODEZ
    Producteurs bio
    , vous souhaitez adhérer et/ou en savoir plus sur l'Apaba, son fonctionnement et ses offres de visibilités ? Ou encore apporter vos idées pour construire ensemble la stratégie de communication de l'Apaba ?
    Consommateurs, vous souhaitez adhérer et/ou apporter vos idées à la construction des actions de communication de l'Apaba ?
    Journalistes, vous souhaitez en savoir plus sur l'Agriculture Biologique en Aveyron ? Vous souhaitez mettre en place un partenariat avec l'Apaba pour créer un RDV sur la bio dans votre média ? 
    Retrouvons-nous à la rencontre communication !

  • Rencontre "Productions animales et végétales" 

    SECTEUR NORD

    Mardi 23 octobre - 14h - Salle paroissiale, place du foirail bas - RIGNAC

  • Rencontre "Productions animales et végétales" SECTEUR SUD

    Lundi 5 novembre - 14h - Salle des fêtes, 10 av. Millau - ST ROME DE CERNON

  • Rencontre "Alimentation & produits bio locaux" : RENCONTRE ANNULEE

    Jeudi 29 novembre - 15h - Maison de l'Agriculture, salle 1 - RODEZ

    >>> RENCONTRE ANNULEE !!! <<<

Info pratique : une collation sera proposée en fin de rencontre lors d'un temps d'échange convivial.

Carte interactive

 

Manger Bio et local c'est l'idéal | Programme 2018

entete-manger-bio-et-local-WEB.png
Guide Biosceptique bio local

Une campagne du réseau Bio

"Manger Bio et local, c'est l'idéal" est une campagne de promotion et de sensibilisation à la consommation de produits bio locaux.

Nous sommes de plus en plus attentifs aux conséquences de nos actes d’achat.

Au delà du bien-être que cela procure et des qualités nutritionnelles et gustatives des produits consommés, manger bio et local contribue à créer plus d’emplois non délocalisables, protéger l’environnement et sa santé, et œuvrer pour un profond changement dans l’agriculture et l’alimentation. Alors plus d'hésitation !

Guide Biosceptique emploi
Guide Biosceptique emploi

Il existe de nombreuses possibilités de consommer bio et local près de chez soi et de prendre sa part dans la campagne !

Le bio et le local ne s’opposent pas, bien au contraire ils se complètent. La consommation de denrées alimentaires produites localement réduit le nombre d’intermédiaires, diminue les transports polluants et contribue activement à renforcer la vitalité économique de nos territoires.

Consommer Bio et local est doublement intéressant !

Manger bio c’est faire le choix d’une alimentation de qualité qui garantit des produits sans pesticides, engrais chimiques de synthèse ni OGM.

Guide Biosceptique bio local

Les circuits courts qui proposent des produits bio se développent et sont aujourd’hui largement accessibles et diversifiés : vente à la ferme, marchés, magasins de producteurs, AMAP, systèmes de paniers, vente en ligne, restauration collective…

Programme 2018 en Aveyron

En Aveyron, de mi-septembre à fin décembre, retrouvez un programme d'événements organisés dans les fermes bio et sur les lieux de vente en circuits courts : repas bio, marchés bio, conférences, ciné-débats, visites de fermes, dégustations, etc. Voici le programme (cliquez sur l'image pour l'afficher) :

Web-Mdq-Gourgan
Web-Mdq-Gourgan
  • DEGUSTATION "PAYS’EN DIRECT"

Vendredi 14 septembre | 17h à 20h
Maison de quartier de Gourgan, RODEZ
Pour la rentrée de de la Mdq de Gourgan, laurent et Frédéric de "Pays'en Direct" vous font déguster les produits bio et locaux du magasin !
Contact : Emmanuelle GRÈS - 06 47 27 64 40
Programme
Localiser l'événement

 

MBEL-2018-Web-Villefranchement-Bon.png
MBEL-2018-Web-Villefranchement-Bon.png
  • REPAS PAYSAN

Samedi 15 septembre de 19h à 22h30
Villefranchement Bon, 38 Rue de la République VILLEFRANCHE DE ROUERGUE
Découvrezles produits bio & locaux de l'épicerie lors de son 1er Repas Paysan
Inscription obligatoire : Cécile PERROD - 05 81 61 94 29
Programme
Localiser l'événement

 

Web-Naturellement-Simples
  • VISITE ET REPAS

    Dimanche 16 septembre de 10h30 à 14h
    A la ferme Naturellement Simples, ST LAURENT DE LEVEZOU
    Rdv devant le Bar-Restaurant de Saint Laurent de Lévézou
    Inscription Obligatoire : Séverine et Charles PIOFFET - 06 80 89 33 01
    Programme
    Localiser l'événement

     

    Web-Panier-Vert
    Web-Panier-Vert
    • MARCHE BIO GOURMAND & NOCTURNE

    Samedi 22 septembre de 18h à 23h
    A l'Espace André Jarlan, RIGNAC
    Venez à la rencontre des producteurs Bio et locaux et régalez-vous !
    Contact : Charlotte CARR - 06 35 90 71 88
    Programme
    Localiser l'événement

     

    • Web-Biere_Beau_SoleilVISITE DE LA BRASSERIE & DEGUSTATION

    Samedi 22 septembre de 14h à 16h
    Route des Vaysseries - 12130 SAINT GENIEZ D'OLT
    Matthew, brasseur et apiculteur vous fera découvrir ses 2 passions : l'apiculture et le brassage de la bière.
    Contact : Biocoop des Cascades, MILLAU - 05 65 60 37 68

    Programme
    Localiser l'événement

     

    Web-Le-Fel

    • MARCHE + REPAS BIO & LOCAL

    Dimanche 23 septembre à partir de 9h
    Au centre du village, LE FEL
    RDV avec les producteurs bio et locaux sur le marché, puis repas bio & local dans les 2 restaurants du village. Et à 15h, randonnée guidée dans la réserve naturelle du Fel.
    Contact : Elisabeth ALBESPY - 06 49 10 12 23
    Programme
    Localiser l'événement

     

    Web-Philippe-Piard
    Web-Philippe-Piard
    • VISITE DE FERME & DEGUSTATION

    Mardi 25 septembre de 14h à 17h
    A la ferme Les Vents Sauvages, ALRANCE
    RDV sur le Parking de la Tour de Peyrebrune. Découvrez le métier de producteur de petits fruits !
    Contact : Philippe PIARD - 06 74 15 76 25
    Programme
    Localiser l'événement 


    Web-Pelissiers
    Web-Pelissiers
    • VISITE DE FERME

    Mercredi 26 septembre de 10h à 12h et de 15h à 17h
    A la ferme Les Pélissiers, Route de Montpellier le Vieux - D110 - 12100 MILLAU
    Bruno ROBERT, éleveur passionné vous fera découvrir sa ferme 100% bio, ses vaches Aubrac, cochons et chevaux au coeur du Causse Noir.
    Contact : Biocoop des Cascades, MILLAU - 05 65 60 37 68
    Programme
    Localiser l'événement


    Web-Zero-Phyto-100-Bio.png
    Web-Zero-Phyto-100-Bio.png
    • CINE-DEBAT & REPAS BIO par "Les Jeudis en Questions ?"

    Samedi 20 octobre de 18h30 à 23h
    A la salle des fêtes, MARCILLAC
    "Les Jeudis en Questions ?" fêtent leurs 10 ans et 80 Rdv, avec l'APABA autour du thème Cantines bio, quels défis ? : Repas Bio, "Zéro phyto 100% Bio" et Débat
    Contact : "Les Jeudis en Questions", jeq12@orange.fr - ccaves.org
    Programme
    Localiser l'événement



    lune-soirée-dans-les-étoiles-ferme-de-tessi-rignac
    lune-soirée-dans-les-étoiles-ferme-de-tessi-rignac
    • SOIREE DANS LES ETOILES & REPAS BIO A LA FERME

    Dimanche 21 octobre de 17h à 22h
    A la Ferme de Tessi, La Plaine de Regardet, RIGNAC
    Laurent TEYSSEDRE fait visiter sa ferme (tétée des veaux...) et propose un repas fermier bio élaboré avec les produits de la ferme. L'initiation à l'astronomie est animée par Charlotte CARR, ingénieure en écologie
    Contact : Laurent TEYSSEDRE - 06 83 11 76 73
    Programme
    Localiser l'événement



    Web-Epicerie-Del-Pais
    Web-Epicerie-Del-Pais
    • LA SAVEUR DES PLANTES MEDICINALES ET AROMATIQUES

    Samedi 3 novembre de 9h30 à 12h30
    A l'Epicerie Del Païs, 11 Bd Victor Hugo, SAINT AFFRIQUE
    Virginie, des Jardins du Mercié vous présentera les différentes plantes qu’elle cueille ou cultive pour confectionner ses produits. Puis gourmands se délecteront d’une dégustation de tisanes, sirops, infusions et biscuits aux plantes…
    Contact : Anne DRESSAYRE - 05 65 49 68 28
    Programme
    Localiser l'événement



    D’AUTRES ÉVÉNEMENTS À VENIR...

    Ce programme est actuellement en cours de construction. D’autres événements sont prévus par la suite et auront lieu en octobre, novembre et décembre, partout en Aveyron !


    Carte des événements "Manger Bio et local, c'est l'idéal" 2018 en Aveyron

    Les événements "Manger bio et local, c'est l'idéal 2018" sont organisés avec le soutien de :
    Financeurs MBEL 2017

    BiocoopCascades_MBEL2017_FLYER_WEB2
    EpicerieDelPais_MBEL2017_FLYER_WEB2
    LouCussou_MBEL2017_FLYER_WEB2
     

    L’APABA défend la voix de la bio auprès de la préfète

    L’APABA défend la voix de la bio auprès de la préfète
    L’APABA défend la voix de la bio auprès de la préfète

    De g. à d. : Gabriel PAGÈS, Céline BLONDELOT, Patrick VEDEL, Laurent TEYSSÈDRE, Jean-Marc CALVET, Catherine SARLANDIE DE LA ROBERTIE, Roland CARRIÉ, Alain LELOUP, Pauline CESTRIÈRES, Graziella PIERINI et Jacques MOLIÈRES

    Ce mercredi 25 juillet à 10h, la préfète de l’Aveyron est allée à la rencontre des producteurs bio d’Aveyron, à la demande de l’APABA (l’Association de promotion de l’Agriculture Biologique en Aveyron). Au programme : discussion autour de l’Agriculture Biologique aveyronnaise, visite de la ferme de Tessi (Laurent TEYSSÈDRE), producteur de viande bio à Rignac au lieu-dit la Plaine de Regardet, puis dégustation de produits bio et locaux.

    La préfète, très à l’écoute

    Lors de la présentation des différentes actions de l’APABA, faite par les administrateurs de l’association, la préfète

    Prefete-APABA-1
    Prefete-APABA-1

    Catherine SARLANDIE DE LA ROBERTIE a montré un vif intérêt pour notre agriculture départementale très qualitative et  plus particulièrement pour l’agriculture biologique.

    Elle a pu entendre Alain LELOUP, coprésident de l’APABA insister sur l’utilité de son association en mettant en perspective les actions de ses techniciens avec l’actuelle demande croissante en produits bio ; tout en rappelant les nombreux avantages de ce mode de production pour la société : dépollution des sols et des eaux, amélioration de la qualité nutritionnelle et gustative des aliments, amélioration de la qualité de l’air, préservation de la biodiversité, préservation des écosystèmes, intensification de l’emploi, et revitalisation du monde rural.

    A son tour, Céline BLONDELOT, administratrice et animatrice pédagogique a exposé les bons chiffres de l’Aveyron en

    Prefete-APABA-2
    Prefete-APABA-2

    bio : 784 fermes bio (2017), plus de 12% de la surface agricole utile du département. Ensuite, ce fut au tour de Patrick VEDEL, co-trésorier, de défendre le travail de structuration des filières bio mené par l’APABA notamment pour garantir un
    approvisionnement de 20 % en bio en restauration collective. La préfète a salué le travail de l’association en ajoutant qu’il
    "faut soutenir les agriculteurs pour leur permettre de vivre décemment. Ce sont eux qui façonnent, entretiennent et
    protègent nos territoires".

    Les groupements de producteurs : plus forts ensemble

    Plusieurs représentants des groupements de producteurs accompagnés par l’APABA étaient présents :

    • Roland CARRIÉ a présenté les stratégies développées pour valoriser, entre autres, la viande de jeunes bovins via le
    groupement Paysans Bio d’Aveyron.

    • Les intérêts de la facturation unique, de la planification et de la distribution en circuit-court du groupement de

    Prefete-APABA-3
    Prefete-APABA-3

    maraîchers Jardin Bio d’Aveyron ont été défendus par Sébastien PATEL.

    • Aude DUTAY, directrice, a présenté l’accompagenement effectué par l’APABA auprès du groupement de producteurs bovin lait Lait Bio 12, tant au niveau technique que commercial.

    • Laurent Teyssèdre a présenté le magasin de producteurs de Rodez Pays’en Direct avant de faire déguster une  sélection de produits bio et locaux qui y sont commercialisés.

    Très intéressée par le monde agricole et issue d’une formation en intelligence économique et stratégique, la préfète a écouté attentivement les porte-paroles et a soutenu ces initiatives.

    Des interrogations restées en suspens

    Comme l’a rappelé Gabriel PAGÈS, administrateur, "une des principales inquiétudes des paysans bio de notre 

    Prefete-APABA-4
    Prefete-APABA-4

    département concerne le fi nancement du secteur qu’il s’agisse directement des agriculteurs ou bien des structures d’accompagnement comme l’APABA". Concernant les aides aux paysans bio, "c’est la région qui est en charge du versement des aides" a rappelé à juste titre la préfète. Toutefois, devant le constat de la diminution des subventions allouées aux organismes de développement pour la structuration des filières l’ensemble des élus et des représentants de l’État présents ont indiqué vouloir se renseigner auprès du gouvernement afi n de trouver une solution à cette situation étonnante.

    Des personnalités politiques concernées par l’Agriculture biologique

    A l’instar de Catherine SARLANDIE DE LA ROBERTIE, plusieurs personnalités sont venues à ce rendez-vous pour

    Prefete-APABA-5
    Prefete-APABA-5

    prendre le pouls de l’Agriculture Biologique aveyronnaise. Parmi elles : Graziella PIERINI, conseillère départementale, Jacques MOLIÈRES, président de la chambre d’agriculture, Pauline CESTRIÈRES, députée suppléante de Stéphane MAZARS, Jean-Marc CALVET, maire de Rignac et président du Pays Rignacois, Laurent WENDLING, DDT Aveyron, Maurice MARTY, adjoint au Maire de Rignac et Dominique CHABANET, DDCSPP Aveyron.

    Téléchargez le communiqué de presse ici

     

    Accompagnement technique - Légumes de plein-champ

    poireau plein champ (c) pixabay.jpg
    poireau plein champ (c) pixabay.jpg

    Légumes plein-champ


    L'APABA (association pour la promotion de l'agriculture biologique en Aveyron) lance un accompagnement technique afin de développer la production de légumes de plein-champ à partir du mois de septembre 2018.

    Que vous produisiez déjà des légumes de plein-champ ou que vous souhaitiez vous lancer dans ce type de production sur des légumes tels que les poireaux, carottes, betteraves, oignons ou pommes de terre, n'hésitez pas à vous manifester auprès de Nathalie RAITIERE, technicienne en production végétale à l'APABA.

    Contact : Nathalie RAITIERE
    06 98 72 92 07 | fetl@aveyron-bio.fr


    Financeurs de l'accompagnement technique - légumes de plein-champ :

    Bandeau ADMM LPC
    Bandeau ADMM LPC


     

    Bilan de la Fête du lait bio 2018 en Aveyron

    Fête du Lait Header
    Fête du Lait Header

    Les 3 & 10 juin c’était la fête du lait bio, en Aveyron

    Heureux, les organisateurs ont le sourire des grandes joies ! Pour sa 5e édition en Aveyron, la Fête du lait bio a été une véritable réussite. En plus d’une forte participation avec au total près de 600 visiteurs sur 3 fermes, les 2 jours de la Fête du Lait Bio ont été baignés de soleil ! Les dimanches 3 et 10 juin ont bénéficié d’une clémence météorologique inespérée…

    Outre le soleil, les facteurs de réussite sont nombreux :

    • des petits déjeuners, goûters et repas conviviaux qui mettent à l’honneur la qualité des produits bio aveyronnais et le savoir-faire de nos producteurs
    • des visites de fermes biologiques, en cohérence totale avec les attentes actuelles des français sur l’alimentation
    • des animations ludiques en lien avec les traditions d’élevage de l’Aveyron
    • des animations musicales et des jeux pour enfant
    • et même du dessin vivant avec une zone artistique temporaire en plein coeur d’une ferme !

    Petits et grands enfants étaient émerveillés...

    ...devant les vaches, les veaux, les brebis, les chèvres et les chevreaux. Ils ont même pu admirer quelques truies et leurs porcelets… Et les plus chanceux ont eu l’occasion d’assister à un atelier fromagerie, d’apprendre à accorder vins et fromages (bio, évidemment…), de comprendre le principe du séchage en grange, l’intérêt de l’autonomie alimentaire de nos fermes, d’observer la vie d’une ruche ou encore de faire une balade avec les chèvres !

    Lacroix Barrez

    A la ferme de Dilhac, la famille Rayrolles a servi plus de 160 petits déjeuners bio & fermiers et le public a pu visiter la ferme qui transforme toute sa production de lait de vache ainsi que ses porcs.

    Bilan FDL 2018-1

    Le Cayrol

    C’est l’atelier fromagerie présenté avec une verve inégalable par Pascale Vincent du GAEC La Fenadou et la balade avec les chèvres menées par Marie Dubut qui resteront dans les mémoires de quelques 150 visiteurs.

    Bilan FDL 2018-2

    Flavin

    Quant au GAEC de Laporte, ce ne sont pas moins de 250 personnes qui se sont succédées tout au long de la journée pour visiter la ferme de la famille Berdaguer, déguster vins et fromages, apprécier un succulent repas fermier bio ou encore prendre le goûter. Au passage, quelques-uns se sont faits croqués par les élèves amateurs des Beaux-Arts,  venus spécialement de Toulouse pour l’occasion !

    Bilan FDL 2018-3
    Bilan FDL 2018-3


    L'APABA (association pour la promotion de l'agriculture biologique en Aveyron) remercie chaleureusement tous les visiteurs de la Fête du Lait Bio 2018 d’avoir manifesté de l'intérêt pour nos fermes aveyronnaises, actrices de la filière lait bio en Aveyron. Nous espérons vous revoir encore plus nombreux en 2019 !



    Financeurs de la Fête du lait Bio 2018 en Aveyron :

    Financeurs TEB 2017


    Sponsors de la Fête du lait Bio 2018 en Aveyron :

    Groupama
    BIOLAIT
    Crédit Agricole
     

    Terr'Eau Bio | Programme 2018

    Rencontres TerrEau Bio 2017


    Les rencontres techniques Terr'Eau Bio sont des rencontres professionnelles gratuites ouvertes à tous : agriculteurs, professionnels, étudiants en agriculture, etc. Découvrez ci-dessous le programme des rencontres techniques qui auront lieu en Aveyron en 2018, ainsi que les vidéos de 2 rencontres de 2017.



    picto-carre_caprin.jpgLe pâturage des Chèvres : entre alimentation et gestion parasitaire
    27 avril | 10h
    A l'EARL de Grascazes - 12120 MELJAC
    Intervenant : Christel NAYET, Chambre Agriculture Drôme
    Programme détaillé ici - Carte Terr'Eau Bio - Compte-rendu

     

    pictos justine carré_ovinLe patûrage tournant en production ovine laitière
    24 mai | 10h
    Au Gaec de Laporte - 12450 FLAVIN
    Intervenant: Bruno LIQUIERE, Service Elevage de la Confédération Générale de Roquefort
    Programme détaillé ici - Carte Terr'Eau Bio - Compte-rendu



    picto-carre_ppam

    Les Plantes Bio-Indicatrices : un outil pour connaître l'état d'un sol
    18 juin | 14h
    Au Gaec du Bouviale - 12120 SALMIECH
    Intervenant : Miguel NEAU, PromoNature
    Programme détaillé ici Carte Terr'Eau Bio - Compte-rendu


    picto-carre_maraichage

    Les engrais verts en maraîchage biologique
    16 octobre | 14h
    Aux Jardins du Moulin - 12200 LA ROUQUETTE
    Intervenant : Laurent WELSCH, Réseau Maraîchage sur sol vivant
    Programme détaillé ici - Carte Terr'Eau Bio


    pictos justine carré_viti.jpg

    Fertilisation organique et engrais verts en viticulture
    21 Novembre | 14h
    Chez Eric VINAS, Domaine des Costes Rouges, Combret - 12330 NAUVIALE
    Intervenant: Cyril CASSARINI, Chambre Agriculture Gard
    Programme détaillé ici - Carte Terr'Eau Bio

    pictos justine carré_grandes cultures.jpg--- RENCONTRE ANNULEE ---
    Conduite des cultures en TCS sans utilisation de produits phytosanitaires

    07 novembre | 14h
    Chez Lionel SERIEYS - 12440 LA SALVETAT PEYRALES
    Intervenant: Lionel SERIEYS, consultant, formateur indépendant
    Programme détaillé ici - Carte Terr'Eau Bio
    L'APABA a décidé d'annuler cette rencontre
    En effet, la 1/2 journée technique devait mettre en avant des semis directs estivaux de Colza et Sarrazin après scalpage de prairie. Ces semis estivaux ont été victimes de la sécheresse. En accord avec l'agriculteur acceuillant, l'APABA a décidé d'annuler la rencontre.
    L'APABA s'excuse pour le désagrément. Nous renouvelleront cette rencontre l'an prochain.


    Retour en image sur l'édition 2017

    Terr'Eau Bio - S'adapter aux mesures de Biosécurité en élevage de volaille en circuit-court
    GAEC de Terre Blanc, Saint Rome de Cernon
    Intervenant : Olivier PATOU, vétérinaire à l'AVEM (association des vétérinaires et éleveurs du millavois)


    Terr'Eau Bio - Produire, transformer et commercialiser des petits fruits en Agriculture Biologique
    Ferme des Vents Sauvages, Alrance
    Intervenant : Philippe PIARD, producteur de petits fruits et formateur indépendant en production de fruits rouges

    Retrouvez plus de vidéos de l'APABA sur notre chaîne Dailymotion.


    Les rencontres Terr'Eau Bio 2018 sont organisées avec le soutien de :

    Financeurs TEB 2017Financeurs TEB 2017 Agence EAU

    --cMinterfig--

     

    --

     

    Défi Familles Bio Plaisir

    Défi Familles Bio Plaisir, kézaco ?

    Logo Apaba et Progress Rodez Agglo TEPCV

    Logo Familles Bio Plaisir

    Le principe de ce projet est simple : sur une période de 6 mois environ, une vingtaine de foyers (personnes seules, couples, foyers avec enfants) s’engagent pour relever le challenge d’augmenter leur consommation de produits bio locaux tout en conservant un budget constant et en se faisant plaisir.

    Bilan du Défi Familles Bio Plaisir 2018

    Flyer Familles Bio Plaisir_Page_1.png
    Flyer Familles Bio Plaisir_Page_2.png

    Concrètement pour les familles, il s’agit d’un accompagnement gratuit avec au programme : visite de ferme, échanges avec un diététicien-nutritionniste, cours de cuisine…

    L’objectif du Défi Familles Bio Plaisir est de sensibiliser les familles du quartier des 4 Saisons à Onet-le-Château à une alimentation positive et saine dans le but de modifier durablement leurs habitudes de consommation.


    Parce qu'au pays de la gastronomie, manger sainement devrait être un droit ! 

    Vous souhaitez en savoir plus sur le Défi Familles Bio Plaisir ?


    Ce défi est organisé par l'APABA en partenariat avec PROGRESS Régie de Territoire, dans le cadre du projet Territoire à énergie positive pour la croissance verte, porté par Rodez Agglo :
    Logo Apaba et Progress Rodez Agglo TEPCV

     

    ATM : Appui Technique aux Maraîchers

    En 2018, le technicien productions végétales de l'Apaba suivra 16 fermes dans le cadre de cet accompagnement technico-économique.

    illustration ATM
    illustration ATM

    Le maraîchage bio Aveyronnais, un secteur dynamique.

    Bien que l’Aveyron n’ait pas la réputation d’être un département maraîcher, on peut affirmer que le rythme des installations est en progression. Cette dynamique a la particularité d’être solidement ancrée dans l’agriculture biologique : depuis 5 ans toutes les créations de fermes en maraîchage le sont en agriculture biologique.

    Un des attraits du maraîchage est le faible niveau d’investissements nécessaires pour lancer son activité, rendant  l’installation plus aisée par rapport à d’autres filières. En revanche la culture de dizaines (ou plus) de types de légumes de façon rémunératrice requiert une forte technicité. L’accompagnement technique du nombre croissant de fermes maraîchères en Aveyron constitue un des défis que doit relever l’Apaba.

    Une nouvelle action de l’APABA en 2018

    Pour faire face à cet enjeu l’Apaba, en partenariat avec la Chambre d’Agriculture de l’Aveyron, proposera un appui  personnalisé d’un nombre limité de maraîchers en 2018. Cet appui viendra en complément des formations et journées techniques déjà organisées pour les maraîchers, en permettant de se focaliser sur les enjeux spécifiques à chaque ferme. Cet appui sera gratuit la 1re année et concernera au maximum 16 fermes.

    Quelle forme prendra l’appui technique ?

    Après une première visite sur ferme permettant de réaliser un diagnostic technico-économique initial, la personne bénéficiant d’un appui personnalisé recevra de nouveau la visite du technicien pour la restitution du diagnostic. Cette restitution sera l’occasion d’élaborer de façon conjointe un plan d’action pour la ferme, l’idée étant de permettre à l’agriculteur(trice) de se rapprocher de ses objectifs en terme de production et/ou revenu. Au bout de 6 mois une troisième visite sera l’occasion de faire le point sur ce qui a fonctionné, pour confirmer ou réajuster le plan d’action.

    ATM
    ATM

    L’objectif de cet appui n’est pas de venir bouleverser le système et la manière de fonctionner d’une ferme mais d’instaurer un dialogue fructueux avec l’agriculteur(trice) dans l’objectif de progresser dans les domaines qu’il ou elle considère comme important. De plus, vous pourrez contacter Florian dès que vous avez des questions.

    Inscription

    Contactez le technicien maraîchage de l’Apaba. Les premiers à se manifester seront prioritaires : 16 fermes maximum seront suivies en 2018.

    Contact
    - Florian DENARD -
    tech.legumes@aveyron-bio.fr
    07 63 17 11 03


    Financeurs de l'accompagnement technique aux maraîchers :

    Financeurs ATM
     

    Des animations pédagogiques sur l'Agriculture Biologique

    Sensibiliser les enfants et les jeunes

    Anim Péda CE1 CE2
    Anim Péda CE1 CE2

    L’une des missions de l’Association pour la Promotion de l’Agriculture Biologique en Aveyron (APABA) est d’influer sur la consommation de produits bio

    Parmi les actions que l'association mène auprès du grand public, elle propose notamment des animations pédagogiques sur les produits de l'agriculture biologique. Ces ateliers sont adaptés en fonction de l'âge des élèves. En effet, puisqu'ils s'adressent aussi bien à des enfants de grande section de maternelle qu'à de jeunes adultes en BTS.

    Les interventions se déroulent sous forme d'ateliers pédagogiques et ludiques, favorisant la participation et permettent d’aborder différents sujets autour de l’agriculture bio.

    Prochain RDV

    Notre animatrice Céline Blondelot sera ce jeudi 8 février, de 10h30 à 16h à :

    L'École Sainte Thérèse
    18 avenue de Paris
    12000 Rodez 

    Elle rencontrera 3 classes et fera découvrir aux enfants les grands principes de l’agriculture bio : une agriculture sans pesticide…mais pas que !

    Partout en Aveyron

    En 2017 nos animations ont permis à 429 enfants de découvrir l’AB
    En 2018 et d’ici juin ce sont environ 580 enfants qui en auront bénéficié.

    Villefranche, Decazeville, Montlaur, Agen d’Aveyron et bientôt Millau ou encore Capdenac les animations se font sur tout l’Aveyron.

    Contact

    Céline Blondelot | Terressentielle
    06 51 31 96 14
    terressentielle@free.fr
    Facebook/terressentielle

     

    Un collectif citoyen dit « Non au glyphosate » en Aveyron

    24/10/2017 - Communiqué de presse de l’Apaba
    Un collectif citoyen dit « Non au glyphosate » en Aveyron
     
    Aujourd’hui, à l’initiative de l’Apaba (association des agriculteurs biologiques de l’Aveyron), un collectif de citoyen a encouragé les élus à prendre des décisions courageuses pour la santé publique et l’environnement. Ce mardi 24 octobre au matin, alors que la rencontre annuelle entre le Préfet de l’Aveyron et les élus du Département se déroulait, vingt citoyens engagés ont manifesté silencieusement leur souhait d’interdire l’utilisation du glyphosate en agriculture, actuellement en discussion par la Commission Européenne.

    glyphosate 1
    glyphosate 1

    Alors que certains élus soulevaient le problème de la diminution des aides aux agriculteurs biologiques, d’autres avaient pris le parti de soutenir les agriculteurs qui refusent la modification de leurs pratiques ; pratiques augmentant l’utilisation de produits phytosanitaires dont on connait maintenant les effets néfastes sur la santé des utilisateurs (qui sont les premières victimes) et des consommateurs.

    Le Préfet Louis Laugier s’est d’ores et déjà engagé à signaler au gouvernement l’inquiétude de ce collectif quant à un possible revirement de l’Etat Français sur ce sujet.

    Le Président du Département, Jean-François Galliard, a tenu à recevoir le collectif pour débattre du sujet avec lui et s’est engagé à envoyer un courrier de soutien au Ministre de l’agriculture Stéphane Travert.

    Les membres du collectif ont tenu à souligné que, s’ils n’étaient qu’une vingtaine, c’était pour ne pas porter atteinte au travail démocratique de la matinée. S’il y avait un référendum départemental sur le sujet, ils savent d’ores et déjà que des milliers de personnes rejoindraient leur position.

    Le collectif attend donc maintenant que les élus osent suivre une voie certes ambitieuse mais possible d’une forte diminution des produits phytosanitaires par le déploiement de techniques qui ont déjà fait leurs preuves. Et ils espèrent également que des partenariats fructueux pourraient voir le jour avec les collectivités territoriales.

    Télécharger le Communiqué de Presse ici

     

    ACCUEIL PÉDAGOGIQUE ET SOCIAL À LA FERME

    Le réseau CIVAM travaille depuis longtemps sur l'accueil pédagogique à la ferme autour de trois axes :
    * accueil de groupes scolaires
    * accueil social de personnes en difficulté
    * interventions dans les prisons.
    Cette activité est fortement développée en Langedoc Roussillon et l'Etat souhaiterait que le processus s'étende à la grande région.

    Vous trouverez plus d'informations sur le site internet suivant : http://accueilpedagogiquealaferme.fr/34/wakka.php?wiki=PagePrincipale (accueil pédagogique et social).
    Pour les interventions en prison, voici un document de présentation.

    S vous êtes intéressés, n'hésitez pas à nous contacter pour organiser l'activité à contact@aveyron-bio.fr

     

    La lettre d'infos numérique - Newsletter



    dsldklskd

    lmsdlmsld


    La lettre électronique de l'APABA est un nouvel outil à destination des bio de l'Aveyron et ses alentours, des consommateurs, des partenaires et sympathisants de l'association. Tous les mois, vous serez informés de l'actualité du bio dans notre département ("Quoi de bio en Aveyron ?"), des sujets brûlants qui font l'actualité et des dernières réglementations. Les formations proposées par l'APABA et les petites annonces seront également au rendez-vous.

    n°37 - Octobre 2018
    n°36 - Septembre 2018

    n°35 - Août 2018

    n°34 - Juillet 2018

    n°33 - Juin 2018

    n°32 - Mai 2018
    n°31 - Mars/Avril 2018
    n°30 - Jan./Fév. 2018

    n°29 - Décembre 2017
    n°28 - Novembre 2017

    n°27 - Septembre 2017

    n°26 - Août 2017
    n°25 - Juillet 2017
    n°24 - Juillet 2017
    n°23 - Avril 2017
    n°22 - Décembre 2016
    n°21 - Octobre 2016

    n°20 - Juillet/Août 2016

    n°19 - Avril 2016
    n°18 - Février 2016

    n°17 - Novembre 2015

    n°14 - Aout 2015

    n°13 - Juillet 2015

    n°12 - Juin 2015

    n°11 - Mai 2015
    n°10 - Avril 2015

    n°9 - Mars 2015

    n°8 - Février 2015

    n°7 - Janvier 2015

    n°6 - Décembre 2014
    n°5 - Novembre 2014
    n°4 - Octobre 2014
    n°3 - Septembre 2014
    n°2 - Juillet/Août 2014
    n°1 - Juin 2014

    Pour recevoir la newsletter par e-mail, merci de nous contacter.

    undefined