Historique de l'Apaba

20 ans d'engagement au service de l'Agriculture Biologique aveyronnaise.

Un aperçu du contexte national et européen et des actions de l'Apaba depuis 1990.

Les années 1990


Gilbert Espinasse
, producteur de lait de brebis, fut le premier président de l'Apaba, lors de sa création en 1990. Mais, comme il le rappelle, le mouvement bio aveyronnais s'est constitué dès les années 70 au travers notamment du syndicat des producteurs Lemaire, comprenant beaucoup d'adeptes en Aveyron.

La fin des années 80 est marquée par la création des Comacs : Commission Mixte d'Agrément et de Contrôle qui avaient pour but d'attribuer les différentes marques de l'agriculture biologique et de tenter de trouver une homogénéité entre elles. Ces commissions étaient dites « mixtes » parce qu'elles étaient constituées paritairement de producteurs et de consommateurs.

A la fin des années 80, ce sont d'ailleurs principalement des consommateurs, accompagnés de quelques producteurs qui mettent sur pied l'Apaba dont les principaux objectifs étaient :

  • faire connaître l'agriculture biologique et les producteurs en bio ;

  • représenter et défendre les producteurs en bio ;

  • rassembler les producteurs en bio pour avoir du poids face aux acteurs commerciaux plus importants.

Les premières années, le fonctionnement repose uniquement sur le bénévolat, en particulier sur Valérie Duchatelle, qui occupait le poste de secrétaire. Le premier poste d'animateur à l'Apaba sera une salariée de la Chambre d'Agriculture mise à disposition à 50%.


En 1994, la première ferme ouverte est organisée pour montrer aux consommateurs et autres agriculteurs que l'agriculture biologique repose sur des pratiques intelligentes, viables et de sensibiliser le public aux problématiques environnementales.


En 1996, Gilbert Espinasse laisse sa place à Jean-Paul Salesses ; producteur de lait livrant Biolait. C'est l'année de mise en œuvre du premier bulletin d'informations en direct.


L'année suivante, c'est un maraîcher qui prend la présidence de l'Association : Laurent Remes. La fin des années 90 est marquée par un rapprochement avec les Civam. La FDCivam mettra à disposition un objecteur de conscience : Gwenaël Latrouite qui mènera une réflexion pour la mise en place d'un magasin bio sur Rodez mais le projet ne verra pas le jour puisque Biocoop mettra en place un magasin.

En 1997, sous l'impulsion de Roland Vidal, est créée la marque « Saveurs des Prés ».
En 1999, l'Apaba s'émancipe puisqu'elle embauche pour la première fois une animatrice : Myriam Regat.

 

Les années 2000


En 2002, c'est au tour de Didier Espinasse de prendre la présidence de l'Apaba. Avant de prendre cette responsabilité, il avait été très actif au niveau régional, notamment en tant que Président du GDAB : Groupement de Développement de l'Agriculture Biologique. Au niveau national et régional, les ambitions pour la Bio étaient fortes : 5% de la SAU en bio en 2006. Le Contrat Plan Etat Région 2000-2006 donnait la possibilité au GDAB d'une montée en puissance importante. Dans le même temps, l'enveloppe allouée pour les Contrat Territoriaux d'Exploitations Conversion Bio est augmentée. Mais en 2002, le nouveau gouvernement gèlera ces aides et pendant 2 ans, plus aucun appui ne sera apporté aux producteurs en bio.

Ces changements d'orientation politique se traduisent par une baisse des conversions en bio, aussi bien au niveau national, qu'au niveau régional.


Au niveau de l'Apaba, deux animateurs, Pierre-Jean Borniche et Vincent Dalmon restent en fonction jusqu'en 2006 mais comme le Contrat de Plan Etat Région n'est pas reconduit, ces 2 salariés seront licenciés en 2006.


C'est Christian Albespy, qui est alors président et qui se retrouve à devoir gérer l'association sans appui administratif. Le nombre d'adhérents baisse alors fortement, notamment du fait, que le bulletin de liaison ne paraît pas aussi régulièrement.


En 2008, c'est à nouveau Laurent Remes qui prend la présidence. Un nouveau projet associatif est mis en œuvre avec l'appui d'Aude Dutay. Aujourd'hui, elle est coordinatrice de l'Apaba. En 2009, Lionel Labit est embauché en vue d'accompagner les producteurs pour l'approvisionnement de la restauration collective et les productions végétales.

En 2010, Marlène Serres rejoint l'équipe pour appuyer les filières viande et les démarches sur la durabilité. Elle sera remplacée par Stéphanie Degoute en 2011. En 2012, Stéphanie laisse ses missions à Pierre Boisseleau pour assurer les activités de communication et d'accompagnement de la vente directe.

Depuis, l'équipe évolue (et s'agrandit ! ) au fil des ans : retrouvez la présentation complète de l'équipe ici.