Les pistes d'action à l'horizon 2020

Le plan d'action se décline au travers des trois grands objectifs de l'Apaba :
Favoriser la transition agricole vers l'AB :
> Conversion et installation
Conforter les fermes AB en activité :
> Tendre vers des fermes autonomes
> Répondre aux besoins en produits bio
> Faire évoluer le cahier des charges AB
Influer sur la consommation en produits bio :
> Consommateurs (individuels et collectifs)
> Intermédiaires
> Élus

Favoriser la transition agricole vers l'AB

Conversion

Objectifs :

  • Echanger avec les autres praticiens de l'agriculture et fédérer les acteurs.

  • Analyser les freins et les motivations à la conversion.

  • Montrer que la conversion est possible et dans quelles conditions.


Leviers d'action :

  • Construire une stratégie partagée des différents acteurs agissant sur la conversion : pôle conversion.

  • Décrire des démarches de référence, diffuser l'information.

  • Permettre la transmission entre agriculteurs. 

Par exemple : organiser des formations adaptées à l'AB et à l'agriculture traditionnelle (économiser l'énergie à la ferme) ou organiser des réunions d'échange avec les 271 agriculteurs traditionnels qui se sont déclarés intéressés par le principe de la conversion.

Aide à l'installation

Objectifs :

  • Contribuer à rendre accessible l'agriculture aux néo-ruraux.

  • Agir pour faciliter l'accès au foncier et les démarches d'installation.

  • Développer l'enseignement de la bio dans les formations initiales.


Leviers d'action :

  • Créer des partenariats.

  • Informer les néo-ruraux.

  • Faciliter des parrainages agriculteurs bio - porteurs de projet.

  • Adapter les outils de calcul des Plan de Développement de l'Exploitation à la bio.

  • Sensibiliser les collectivités locales et les agriculteurs en place pour libérer du foncier.

  • Agir conjointement avec les EPL pour diffuser la bio et ses pratiques.

Conforter les fermes AB en activité

Tendre vers des fermes autonomes

Objectifs :

  • Maintenir des prix rémunérateurs.

  • Développer des systèmes autonomes et économes.

  • Agir sur l'emploi et l'organisation du travail.

  • Permettre aux agriculteurs de gagner de l'indépendance vis-à-vis de l'agro-industrie.


Leviers d'action :

  • Rendre performantes les productions végétales sur les fermes : mener des essais sur variétés, faire évoluer la réglementation, conforter des niveaux de production plus faibles, auto-fabriquer des phytosanitaires bio.

  • Améliorer la sobriété et l'efficacité énergétique. Augmenter la production d'énergies renouvelables sur les fermes.

  • Accompagner l'autonomie alimentaire : Développer la production de protéines végétales, revaloriser la ressource pastorale, diversifier la production.

  • Créer un réseau de recherche-action alternatif : Échange de savoirs, échange de pratiques, R&D – expérimentation, organisation du temps de travail, repérage de systèmes innovants ou atypiques, formation.

  • Appuyer la diversification commerciale : transformation, circuits courts, nouveaux débouchés.

Répondre aux besoins en produits bio

Objectifs :

  • Soutenir l'organisation collective des producteurs.

  • Permettre l'accès des produits bio locaux à tous.

  • Développer la diversité de l'offre locale en prenant en compte le pouvoir d'achat limité de certaines catégories sociales.

  • Limiter les risques et la charge de travail des agriculteurs.

  • Créer des ponts entre circuits longs et circuits courts.

  • Recentrer la réflexion du maillage territorial par bassin de consommation.


Leviers d'action :

  • Connaître le marché, son potentiel de production.

  • Structurer les filières : création d'outils collectifs de transformation, achat groupé / vente groupée, mise en lien entre les acteurs, lien vente directe / demi-gros et gros, positionnement stratégique vis-à-vis des industriels.

Faire évoluer le cahier des charges de l'AB

Objectifs :

  • Regagner ou maintenir la confiance des consommateurs.

  • Défendre l'image de la bio.


Leviers d'action :

  • Maintenir à tout prix le Cahier des Charges actuel, a minima.

  • Consulter les consommateurs et les producteurs en cas de modification.

  • Informer sur la marque Biocohérence.

Influer sur la consommation en produits bio


Objectifs :

  • Rendre l'AB évidente dans les réflexes de consommation.

  • Mettre en évidence les apports de la bio au niveau sociétal.

  • Favoriser le maintien de la plus-value sur les fermes en développant les marchés.

  • Diminuer les bilans carbones en augmentant la consommation locale.

  • Promouvoir la rentabilité économique et la résilience des fermes bio.


Leviers d'action :

  • Sensibiliser le public consommateur "non bio"

  • Communiquer sur l'offre locale, les producteurs et les produits.

  • Informer les acteurs de la restauration collective, les accompagner.

  • Accompagner les intermédiaires des circuits courts : restauration collective, commerces traditionnels et spécialisés, Grandes et Moyennes Surfaces, groupements de consommateurs, grossistes...

  • Appuyer les structures d'éducation à l'environnement.

  • Sensibiliser les élus.