Se convertir,
s'installer en bio

Vous trouverez ci-dessous les informations utiles pour qui souhaite procéder à une conversion en bio ou installer une exploitation en bio.

Bref historique

L'agriculture biologique (AB) est officiellement reconnue en France depuis 1980, juste avant que l'État ne mette en place en 1985 la marque « AB », aujourd'hui connue de tous.

Un premier socle réglementaire européen est ensuite mis en place en 1991, remplacé en 2009 par le règlement actuellement en vigueur, complété en août 2012 par un règlement sur la vinification (jusqu'alors seul le raisin était certifié). Vous trouverez plus d'informations sur le site de la FRAB Midi-Pyrénées.

 

Un mode de production parmi les plus contrôlés

Les opérateurs de l'AB sont contrôlés par des Organismes de Certification (OC) agrées par les pouvoirs publics (Comité Français d'Accréditation et INAO), afin de protéger le consommateur et d'offrir un cadre commun à tous les producteurs en bio.

Tous les OC répondent à des critères d'indépendance, d'impartialité, d'efficacité et de compétence : la liste des organismes et leurs contacts se trouvent ici :  Liste des organismes certificateurs 


Chaque opérateur (agriculteur, transformateur...) est ainsi contrôlé au minimum une fois par an et se voit attribuer une licence annuelle par son OC.

 

Règlement garant d'un mode de production durable

L'agriculture biologique est aujourd'hui principalement définie par :
- La non-utilisation de pesticides et autres engrais chimiques synthétiques
- La non-utilisation d'OGM
- Le respect du bien-être animal et l'utilisation limitée de médicaments


Vous trouverez des informations réglementaires spécifiques à chaque production dans les rubriques correspondantes :
Les productions végétales
Les productions animales


Cependant, au-delà du cahier des charges, l'AB est aussi et surtout un mode de production durable, respectueux des hommes et de leur environnement, qui s'appuie sur une approche globale de l'exploitation et sur l'activité biologique des sols. Vous trouverez plus d'informations sur la philosophie de la bio et ses grands principes dans le Guide de la conversion à l'AB édité par la FRAB Midi Pyrénées.

 

Un processus de conversion balisé


Passer en bio suscite beaucoup d'interrogations, oblige à découvrir de nouvelles pratiques, de nouveaux partenaires, et conduit à penser parfois les choses différemment, voire à remettre à plat tout le fonctionnement de son exploitation.

Il faut donc bien réfléchir son projet, ne brûler aucune étape, et se faire accompagner pour se poser les bonnes questions avant de se lancer.

Une fois décidé, la conversion se fait ensuite par étapes, allant du diagnostic de conversion (facultatif) à la notification auprès de l'agence bio et à l'engagement auprès d'un organisme certificateur (obligatoires).

Vous trouverez plus d'informations sur le processus de conversion sur le site de la FNAB ou dans le Guide de la conversion à l'AB édité par la FRAB Midi Pyrénées.

 

Les formations en AB

Les formations longues en AB

Différentes formations longues permettent de se former à l'agriculture biologique, regroupées au sein du réseau FORMABIO.

Vous trouverez ici, la liste des établissements proposant des formations en agriculture biologique et les différentes formations possibles sur tout le territoire hexagonal :

  • formation initiale dans le système scolaire professionnel,

  • formation par apprentissage,

  • formation longue

  • formation continue

  • formation dans l'enseignement supérieur...


Nous vous invitons également à visiter le site du réseau Formabio.

Les formations courtes : reportez-vous ici