undefined

undefined

Appui à la commercialisation

Dans ces différentes actions, l'APABA accompagne les agriculteurs bio à des projets collectifs de vente.

Les circuits courts


Les circuits courts à l'APABA.

Les circuits courts comprennent deux types de vente : la vente directe, et la vente indirecte (avec un seul intermédiaire tout au plus). Vous pouvez donc vendre sur des marchés, à la ferme, dans des points de vente collectifs gérés par des agriculteurs, dans des AMAPs, dans des épiceries, etc...

L'APABA soutient cette forme de vente, et depuis fin 2012, a constitué un groupe de travail pour réfléchir à des projets collectifs de vente : paniers de produits, réguliers ou pour les fêtes de fin d'année, ou service traiteur par exemple. Les actions portées par l'APABA pourront être localisées, ou départementales.

Au préalable, l'APABA a souhaité faire un état des lieux de la consommation et de la vente en circuits courts en Aveyron. Pour cela, deux stages sont en cours : un groupe d'étudiants de Montpellier SupAgro est intervenu sur le thème "freins et motivations des consommateurs pour les circuits courts", et un étudiant de Purpan réalise sont stage sur le thème "freins et leviers des producteurs à faire de la vente directe de leurs produits". A la suite de ces deux études, des préconisations d'actions seront publiées.

Au niveau départemental, l'APABA est active dans l'animation d'un comité de pilotage sur les circuits courts, réunissant de nombreux partenaires (Chambre d'Agriculture, EPL La Roque, Pays Ruthénois, agriculteurs, ...). Ce dernier encadre pour l'instant les deux stages en cours, et sera amené à évoluer. L'APABA participe également au comité de pilotage sur les circuits courts du Parc naturel régional des Grands Causses, et à la Maison de l'Alimentation.

CONTACT :
- Productions végétales : Nathalie RAITIÈRE - fetl@aveyron-bio.fr
- Productions animales : Alexandre BANCAREL - filiere@aveyron-bio.fr

Des infos sur la restauration collective pour les producteurs

Qu'est-ce que la restauration collective ?

On appelle restauration collective (RC), la préparation et le service de repas destinés à un groupe de convives réunis dans un même lieu pour manger : élèves, étudiant·es, fonctionnaires, malades, retraité·e·s ou salarié·e·s d’une entreprise.

Il existe deux types de gestion de la RC : la gestion directe et la gestion concédée. Dans le premier cas, l’acheteur gère et organise la restauration selon ses moyens et son personnel. Il gère donc l'achat des denrées alimentaires, en respectant le code de l'achat public. Et selon les montants, l'acheteur va passer par des procédures de marchés publics pour l'achat de denrées alimentaires. Dans le second cas, la gestion de la restauration est déléguée à un tiers. Deux modalités peuvent alors se présenter : la cuisine est préparée sur place par la délégation de service, ou les repas sont apportés par liaison (froide ou chaude) directement aux convives. Selon la modalité, l’acheteur a recours à une procédure pour répondre à sa demande de fourniture de repas (fabrication sur place, ou livraison depuis une cuisine extérieure).

Pourquoi vendre à la restauration collective ?

Par le volume de repas qu’elle sert chaque année, la RC est un débouché important. En France, l’introduction de produits biologiques dans la RC connaît une forte croissance et un intérêt grandissant.

La restauration collective, en quelques chiffres :

  • 3 milliards de repas par an et près de 74 000 établissements
  • 60 % en gestion directe et 40 % en gestion concédée
  • 20 milliards d’euros de chiffre d’affaires
  • 3 % des achats alimentaires en bio*

*données issues de l’Observatoire national de la restauration collective bio et durable (Novembre 2019, Un plus bio)

A partir de 2022, la RC devra proposer au moins 50% de produits de qualité dont au moins 20% de produits bio. Cette obligation a été promulguée par la loi EGAlim en 2018.

Comment vendre à la restauration collective ? 

Vous avez besoin de renseignements, n'hésitez pas à nous contacter directement. 

Vous trouverez aussi ci-dessous deux documents pour vous aider à comprendre les rouages de la règlementations de la restauration collective.

Vous souhaitez mieux comprendre les normes sanitaires à respecter pour vendre ses produits à la RC,  >>> consultez cette fiche rédigée par Corabio

Certaines collectivités, en raison des montants engagés pour l'achat des denrées alimentaires, doivent publier des appels d'offres. Voici un document pour vous aider à répondre à ces demandes,  >>> consultez cette fiche rédigée par Bio Ariège Garonne

Le catalogue de producteurs - édition spéciale restauration collective

Vous souhaitez apparaitre dans le listing des producteurs souhaitant livrer les cantines: inscrivez-vous ici

Ce catalogue est utilisé lors de nos rencontres avec des élu·es, des cuisinier·es ou des gestionnaires. Il nous permet d’une part de leur démontrer que l’offre bio et locale existe, et d’autre part de faciliter leur travail de sourcing des cantines. Il ne sera disponible que sur demande des collectivités, et sera adapté à chaque demande (en fonction de leurs besoins, des produits recherchés…)

Vous pouvez aussi consulter la page du site de l'APABA dédiée à la restauration collective >>> ici

Les actions de l'APABA pour plus de bio en restauration collective


La restauration collective concerne les établissements de restauration où un groupe « homogène » de personnes se retrouve pour s'alimenter. L'exemple le plus parlant est la cantine scolaire mais on pourrait citer aussi les maisons de retraite, les hôpitaux, les restaurants d'entreprises, etc.

L'APABA souhaite que les restaurants collectifs de l'Aveyron introduisent plus fréquemment des produits bio issus des fermes aveyronnaises dans leur menu pour plusieurs raisons :
• Améliorer la qualité de l'alimentation des convives
• Sensibiliser les usagers et le personnel des restaurants à l'intérêt de l'agriculture biologique
• Sensibiliser les élus locaux à d'autres enjeux de l'agriculture biologique : protection de l'eau, emploi, etc.
• Appuyer le développement de l'agriculture biologique locale.

Pour cela, elle a réalisé en 2008 un état des lieux de la production locale disponible pour la restauration collective.
Ensuite, l'APABA a accompagné des groupes de producteurs pour qu'ils proposent des produits adaptés à la restauration collective. Un catalogue référençant l'ensemble des produits disponibles est désormais accessible sur simple demande. L'APABA accompagne également les producteurs pour répondre aux appels d'offre des collectivités locales.

Aujourd'hui, l'APABA accompagne des restaurants collectifs pour l'introduction de produits bio. En partenariat avec le Parc Naturel Régional des Grands Causses, la Chambre d'Agriculture et le CPIE du Rouergue, l'APABA réalise des diagnostics des restaurants pour identifier les freins à l'introduction de produits locaux et proposer des pistes d'amélioration du fonctionnement.

Enfin, l'APABA organise des actions de sensibilisation à destination des élus, du personnel des restaurants, des parents d'élèves et des producteurs. Une conférence-débat a été organisé en novembre 2012 autour du film « Bio et Local en restauration collective, c'est possible ! ». Ce film est disponible pour d'autres conférences du même type et l'APABA peut appuyer à l'organisation du débat et apporter des éléments de réflexion à toute personne souhaitant sensibiliser son entourage à l'intérêt de l'agriculture biologique dans la restauration collective.

Depuis 2012, de nombreuses initiatives ont vu le jour, portées par des collectivités locales et des entreprises privées. L'APABA y contribue fortement en :
• organisant collectivement les producteurs pour assurer un approvisionnement régulier et fiable
• accompagnant les établissements dans l'élaboration de leurs commandes
• assurant le lien entre les différents acteurs et analysant la situation pour aider les décideurs à la mise place d'une stratégie d'approvisionnement local de qualité
• sensibilisant les convives par la mise en place d'animations pédagogiques

Fin 2016, un état des lieux a été réalisé sur les démarches existantes en Aveyron. Vous pouvez le télécharger ici.